Atlas

titan.png-ARTDans la mythologie grecque, le géant Atlas (« porter », « supporter ») est un Titan qui est condamné par Zeus à soutenir la voûte céleste pour l’éternité.

Ainsi, Atlas signifiant en grec « le porteur » a donné son nom à la première cervicale C1 (celle qui supporte le crâne).

 

 

 

atlas_axis_articul-corrigéL’IMPORTANCE DE L’ATLAS

Bartlett Joshua Palmer ( 1882-1961 ), fondateur de la première école de chiropractie à Chicago en 1930, a découvert l’importance de la position de l’atlas. Selon lui, « l’origine de tous les troubles de l’appareil moteur et des douleurs qui en résultent réside dans une mauvaise position de l’atlas, qui peut être corrigée par une seule manipulation. Palmer affirmait qu’une fois la 1ère vertèbre réajustée (atlas), le cerveau est à nouveau en contact avec la globalité des cellules du corps car le système nerveux central (cerveau, cervelet, tronc cérébral et moelle épinière) a la possibilité de transporter toutes informations importantes par les nerfs de la moelle épinière jusqu’à chaque cellule du corps (et par voie de conséquence avec tous les organes) et peut donc transmettre les informations nécessaires au corps pour s’auto guérir. Il affirmait que toutes contractions dans un quelconque endroit du corps pouvaient se guérir avec cette seule technique. »

La plupart des êtres humains ont l’atlas sub-luxé, souvent déjà dès la naissance (naissance un peu compliquée). Un coup du lapin suite à un accident sportif ou de voiture, une chute violente, un choc sur la tête, un stress générateur de grosses tensions sur une longue période peut provoquer le désalignement de l’atlas.

Réajuster l’atlas c’est libérer la musculature, le passage des nerfs et des vaisseaux congestionnés à cet endroit. L’alignement de la base du crâne et des deux premières vertèbres cervicales permet de diminuer ou même supprimer les différents maux tels que : les douleurs chroniques (nuque, trapèzes, épaules, dos, sciatique, lombalgie, douleurs aux hanches), hernie discale, névralgies d’Arnold (douleurs derrière l’oreille irradiant sur la temps), migraines, vertiges, perte d’équilibre, difficulté à tourner, lever, baisser la tête, mauvaise oxygénation du cerveau, compression des nerfs, blocages psychologiques, fatigue générale, mauvaise digestion, fourmillements dans les bras, jambes, bourdonnements ou sifflements dans les oreilles, stress, dépression, troubles circulatoires, vue qui baisse, certains types de fibromyalgie, hyperactivité.

Vign_la20scoliose_1_Le repositionnement de l’atlas permet de soulager toute la colonne vertébrale, et ainsi progressivement corrigée, d’améliorer considérablement le bien-être du corps tout entier. Le fonctionnement de l’organisme humain s’améliorant, cela permet sa régénération complète.
La remise en place de l’Atlas consiste en un repositionnement de la première vertèbre cervicale et au contrôle des deux articulations déterminante, l’articulation occipito-atloïdienne (l’articulation occipito-atloïdienne fait partie de la charnière occipito-cervicale avec l’occipital, l’Atlas et l’Axis, photo 1), et de l’articulation atloïdo-odontoïdienne (union entre l’Atlas et l’Axis, photo 2). 

La technique que j’utilise est celle d’Atlasvitale haute précision®, formation dispensée par Bruno Mezzafonte (inspirée de la méthode de Joshua Palmer). Elle permet le réajustement de l’articulation Axis/Atlas sous l’action de vibrations et d’impulsions réalisées sans craquement et sans brusquerie et ce en une seule séance.
Les résultats qui suivent la remise en position de l’atlas peuvent être vraiment incroyables et sont plus ou moins rapides en fonction de chaque personne (cela aussi en fonction de la gravité avant correction).

Le repositionnement de l’Atlas peut être effectué dès l’âge de six ans. Il est conseillé dès le plus jeune âge de manière à lui faire profiter d’une bonne croissance, d’un dos bien en place pour le reste de sa vie, d’augmenter sa concentration, son épanouissement. Il peut être aussi bénéfique en cas d’hyperactivité.